top of page
Rechercher
  • joannielebrun

L'IMAGE CORPORELLE

Dernière mise à jour : 25 oct. 2023

J’ai hésité un petit moment à savoir si j'etais prête à partager autant mes états d’âme sur ce sujet.

Prêt pas prêt, j’y vais!

Au moment de prendre/voir la photo, j’étais déchirée (mes pantalons aussi vous me direz)! Je me sentais:


Contente d’avoir mes mini formes pre-cancer. Je dis bien mes minis, parce que je suis consciente qu’on ne m’a jamais confondu avec Jennifer Lopez de profil.


Reconnaissante d’avoir un corps plus en santé, avec du lousse en cas de gastro mettons.


Terriblement en colère de m’entendre me questionner sur mon corps. Juste me questionner si je suis « OK » est de trop. OK de quoi sérieux? C’est quoi mon problème.


Fatiguée. En vrai non, mais je l'ai ajouté en voyant la photo. Non mais sérieusement, j'étais mûre pour un 12 heures de sommeil. haha! Bref.


Mais je me sentais aussi:


Déçue d’avoir mis tant d’énergie pour avoir une image corporelle positive (on sait que c’t’un dossier récurrent pour plein de gens malheureusement et je m’inclus) et de me remettre d’une perte de poids considérable liée à la maladie… et, que MALGRÉ TOUT ÇA, des pensées teintées des normes viennent polluer ma célébration graisseuse. C’est quoi le délire?


Inquiète de voir la petite balle de ping-pong d’origine inconnue à ce jour, qui chill sans scrupule sur ma pense comme si la place lui appartenait.


Harcelante envers mon pauvre chum qui était invité (forcé) à me rassurer sur mon niveau de sex-apeal malgré la prise de poids (je peux être très gossante par moment, mais il est tellement doux. Remercions-le au passage!). On va se dire aussi qu'il m'aime peu importe mon poids tsé, mais je jugeais bon de l'importuner avec mes remises en question à 20H le soir un beau lundi...


Ceci étant dit, je vous rassure, j’ai simplement effectué le tri de ma garde-robe et repris mes vêtements confortables d’avant. Les pantalons de la photo vont bien, j’ai mis fin à leur supplice en leur donnant une nouvelle propriétaire.


Avec cette tranche de vie, j’avais simplement envie de normaliser le fait que notre image corporelle positive est précieuse et on doit l’entretenir du mieux qu’on peut. Je considère que je suis bien dans mon corps; sincèrement, je l’aime. Or, comme toutes les sphères de ma vie, j’ai une tendance à la surréflexion...


Même si j’ai une image corporelle positive (ça frôle la vantardise mon affaire, j'arrête après), je me donne le droit aux émotions que j’ai abordé précédemment. Tout peut cohabiter et c'est normal; en mon sens du moins!


Je vous laisse mes petits trucs personnels quand j’ai des brèves remises en question existentielles passagères:

-Valider si j’ai des distorsions (la réponse est toujours oui, lol);

-Décortiquer mes pensées ou simplement les laisser être (ce sont juste des pensées);

-Faire des choses qui me font du bien;

-Mettre mes vêtements les plus CONFORTABLES;

-Réfléchir à tout ce que mon corps me permet de FAIRE;

-Ramener ma pensée à ce que je suis comme personne (bien au-delà que mon physique).


Si les enjeux sont plus ancrés, je vous encourage à consulter. Les difficultés avec l’image corporelle et l’alimentation sont sérieuses et plus « faciles » à surmonter en étant entouré.e.s des bonnes personnes.

234 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page